Performances

Nous exposons ci-après les différentes problématiques que rencontrent les agriculteurs en fonction de la situation sur le terrain ainsi que les réponses apportées par le SmartGun.

Au départ

 

Sans SmartGun :

Le canon est positionné en bout de parcelle, pour arroser au plus près du bord frontal, le jet doit dépasser la limite pour arroser au mieux l’angle, mais il n’est pas correctement arrosé. L’agriculteur règle une temporisation au départ pour essayer d’obtenir une dose uniforme. Le bord latéral est aussi dépassé. (fig.1)

 

Arrosage - Smartgun - figure1

Figure 1

Avec SmartGun :

Le canon en bout de champ connait la distance le séparant du bord frontal et latéral, puisqu’il est géo localisé. Le jet est brisé en fonction de l’angle pris par le canon pour ne pas dépasser les bords. Les butées se positionnent pour limiter la rotation en fonction du besoin. L’angle est parfaitement arrosé. Il n’y a pas besoin de programmer une temporisation au départ, l’économie d’eau peut être estimée à 1/2h x 80m3 = 40m3. Le bord latéral est arrosé précisément sans dépassement jusqu’à l’arrivée quel que soit la forme géométrique de la bordure. L’eau qui ne tombe pas en dehors du champ sur ce côté peut représenter 20% d’économie pour la position en question. Sur une distance de 100m à 80m 3/H de débit, le volume d’eau non gaspillé est de 35 m3/100m. (fig.2)

Arrosage - Smartgun - figure1

Figure 2

Dans le champ

 

En dehors des bordures du champ ou des obstacles à éviter, le SmartGun agit aussi sur les zones de recouvrement entre chaque position. Sans le SmartGun le recouvrement est de l’ordre de 10 m de chaque côté, ce qui représente  20% de gaspillage. Le volume économisé grâce au SmartGun peut être multiplié par le nombre de positions, fois deux, que va effectuer le canon dans la totalité du champ puisque le recoupement entre deux positions est très précis. (fig.3)

Arrosage - Smartgun - Figure3

Figure 3

A l’arrivée

Sans SmartGun :

Le chariot supportant le canon doit s’arrêter à la bordure du champ. (fig.4)

 

Arrosage - Smargun - Figure4

 

Figure 4

On a donc une zone sèche relativement importante autour du canon avec un dépassement en dehors de la limite. Plus on veut diminuer la zone sèche, plus le dépassement sera important.

La répétition de ces zones sèches au fur et à mesure des changements de positions (fig.5) génère une bande non irriguée le long de la limite. Le seul moyen d’y remédier est de rajouter une position d’irrigation parallèle à la bordure, ce qui entraine une consommation d’eau d’énergie et de temps supplémentaire. Si l’agriculteur ne règle pas manuellement la butée pour réduire la largeur de passage (ce qui est souvent le cas), la quantité d’eau nécessaire pour irriguer cette bande sèche sera de : Longueur du bord d’arrivée X dose X 2 X portée du canon. Cette quantité est très importante, mais c’est le choix à faire pour que le champ soit exploité dans sa totalité.

Arrosage - Smartgun - Figure5

Figure 5

Avec SmartGun :

Les butées se positionnent à 180°, le jet se brise ou se de-brise progressivement au fur et à mesure que le canon se rapproche ou s’éloigne de l’axe de déplacement du chariot afin de bien irriguer le tour du canon. Il n’y a pas de zone sèche et la limite du champ n’est pas dépassée. (fig.6)

L’économie d’eau est conséquente est peut être estimée à 5% du volume d’eau nécessaire à la totalité du champ.

Arrosage - Smartgun - Figure6Figure 6

Les obstacles:

L e SmartGun connait la position des obstacles puisqu’ils sont renseignés dans la cartographie du champ à irriguer. Au fur et à mesure de l’approche de la zone à éviter, le brise-jet et les butées vont se positionner pour que le jet n’atteigne pas l’obstacle tout en arrosant autour. (fig.7) Il est a noté que le jet arrose de façon rectiligne alors que naturellement il est de forme circulaire.

 

Arrosage - Smartgun - Figure7

Figure 7